Si la forêt un jour

Si la forêt un jour…

 

L’année d’après (1990) et sur l’insistance de Paul Vilalte auprès du directeur du collège de Poussan j’ai continué à participer au projet pédagogique théâtral (bien qu’il soit réservé aux élèves de cinquième alors que j’étais en quatrième).

De plus Paul était également professeur au collège Jean Moulin de Sète et il animait aussi un atelier théâtral auquel après dérogation j’ai pu participer. C’est dans ce cadre là que Paul avait été contacté par le centre régional de documentation pédagogique de Montpellier afin d’aider Paul Préboist à trouver 2 jeunes artistes pour tourner dans un de ces films qui parlait de la déforestation. Le réalisateur est donc venu assister à une séance de l’atelier et Florian Borg a décroché un des premiers rôles de ce moyen métrage (où il partageait l’affiche avec Pierre Maguelon) et pour ma part j’ai réussi à en avoir un second.

C’est à cette occasion que j’ai touché mon premier cachet d’artiste validé par un contrat.

Le tournage de ma scène s’est déroulé en une matinée à côté de la cabine téléphonique du Zénith de Montpellier. Je devais interpréter un enfant qui avait perdu ses parents et qui cherchait dans un annuaire leur numéro.

J’ai à la maison le film mais je n’ai pas les moyens de le mettre en numérique et de le diffuser.

 

                                                       MICKAËL VIGUIER

                                                          (21/10/2008)

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site